Service

Enquête « personnes protégées et familles » 2023

L'Udaf a souhaité savoir si les services qu'elle propose sont adaptés et répondent aux attentes des personnes accompagnées et des familles. Retour sur les résultats...

Chiffre clé

Comment savoir si le service que l’on propose est adapté et répond aux attentes des personnes accompagnées et des familles ?

Fin 2023, l’Udaf de l’Allier s’est inscrite dans cette démarche dans le cadre de ses services Protection et Accompagnement en réalisant une enquête auprès de 350 bénéficiaires sur les 1410 accompagnés.

L’objectif de cette enquête était de recueillir l’avis des personnes bénéficiant d’un suivi au sein de l’Udaf quant à l’accompagnement réalisé et l’offre de services proposée. L’enquête permet la mise en lumière de nos points forts mais également les axes d’amélioration.

Cette enquête portait sur une dizaine d’items parmi lesquels :

Des points positifs ressortent de cette enquête :

Les répondants indiquent se sentir informés à la fois sur les démarches réalisées mais aussi sur leurs droits. 81% indiquent être satisfaits voire très satisfaits sur les moyens de communication avec les professionnels. L’Udaf restera malgré tout vigilante sur certains points comme la disponibilité vis-à-vis des personnes suivies. 23% des répondants se disent mécontents ou déçus.

Parmi les aspects perfectibles mentionnés par les usagers, on note les questions de l’accueil, notamment téléphonique, mais aussi la continuité de service en cas d’absence du professionnel référent. L’Udaf va donc réfléchir comment améliorer ces deux axes.

Ce questionnaire a aussi permis d’interroger les usagers sur la mise en place d’ateliers collectifs. Plus de 4 personnes sur 10 seraient intéressées pour participer à des réunions ou à des actions collectives. Ce chiffre est en hausse par rapport à l’enquête précédente menée en 2019. Depuis deux ans, les services proposent de plus en plus de réunions et actions collectives sur différents thèmes, notamment des ateliers autour du numérique avec la création d’un CPVS (Conseil de Protection de la Vie Sociale). Ces actions novatrices et les chiffres qui ressortent de cette enquête confortent les équipes dans le fait que la parole des usagers et des familles est un véritable levier d’optimisation de l’autonomie, influant sur la qualité de l’accompagnement réalisé.

Pour aller plus loin